Blogs/Chroniques : Automobile

Kia Picanto

La Kia Picanto est une petite Coréenne qui n’a peur de rien. La quatre-portes roule uniquement à l’essence. Mais elle est vaillante, comme l’a pu le constater Olivier Duquesne lors de son essai.

La nouvelle Kia Picanto ne passe pas inaperçue malgré sa petite taille. La marque coréenne propose maintenant des produits stylés. La cinq portes présente un avant engagé et un arrière original. L’intérieur est tout aussi soigné. En prime, malgré son petit gabarit de 3 m 60, la Picanto peut servir à transporter une petite famille.

Je l’ai conduite avec le petit tricylindre 1 litre essence de 69 chevaux. Le petit moulin tourne bien, très bien même. Il se montre sobre. Et l’autoroute ne lui fait pas peur avec un niveau de bruit mesuré. J’ai juste été gêné par des vibrations à l’approche des 120 km/h. Il faut bien sûr garder à l’esprit que les performances resteront celles d’un tel moteur. Surtout en reprises avec une transmission longue et un faible couple.

La direction électrique n’est guère adaptée à une conduite sportive. Par contre, pour se faufiler et manœuvrer, c’est plus pratique. Du coup, c’est en ville comme par exemple à Bruxelles, Wavre ou Nivelles que la Picanto se sent logiquement le plus à l’aise. Aux feux et dans les bouchons, le Start&Stop oublie parfois de fonctionner. Après une longue pause parking, mais aussi quand le système estime que toutes les conditions ne sont pas remplies.

S’il y a une chose à changer à la Picanto, lors de l’achat, c’est la monte pneumatique. C’est sans doute par patriotisme que Kia s’évertue à installer des Hankook. Lors de l’essai, ils m’ont semblé en délicatesse sur sol humide.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire


Créer votre Blog Antipode Agenda Brabant Wallon
L'Actu Brabant Wallon en images VIP VIP